top of page
  • Photo du rédacteurNoï Léonard

SPORT SANTE

Une contribution à l'équilibre de notre santé mentale et physique, puis sentir notre bien-être accroître. Qu'apporte le sport-santé dans notre quotidien ? On vous dit tout !



Groupe de femmes faisant du sport santé
Sport santé


Le « sport-santé » recouvre la pratique d’activités physiques ou sportives qui contribuent au bien-être et à la santé du pratiquant conformément à la définition de la santé par l’organisation mondiale de la santé (OMS) : physique, psychologique et sociale.


L'activité physique aide à réduire les symptômes de dépression, d'anxiété et à améliorer la réflexion et l'apprentissage en général. L'OMS recommande pour les adultes une activité aérobique d'au moins 150 à 300 minutes par semaines, de manière modérée (ou une durée équivalente de manière soutenue). Les enfants et les adolescents doivent pratiquer en moyenne 60 minutes d'activités aérobiques modérée par jour.


Mais où pratiquer son activité physique ?


Comme dit précédemment dans mes articles de blog, les activités physiques peuvent se pratiquer partout.

En allant au travail (à pieds, à roller ou à vélo), sur son lieu de travail ou entre ses heures de pause, chez soi en faisant ses tâches ménagères ou son jardin.

Tout compte fait, nous tentons de tuer la sédentarité par l'activité physique, et de conforter la démarche en allant pourquoi pas s'inscrire dans un club de sport près de chez soi.


A qui est destiné le sport santé ?

Femme enceinte sport santé
Sport santé

A tout le monde !


Nous sommes bien d'accord, chaque cas est différent. Mais dans la plupart des situations tout le monde peut pratiquer régulièrement une activité physique de manière adaptée.

Pour cela, il faut se munir de volonté et surtout d'un bon encadrant.

Et lorsque nous parlons de volonté, nous voulons aussi dire se dégager coûte que coûte du temps pour soi.


Avant de passer le cap, que dois-je faire ?

Me poser les bonnes questions :

"Combien de séances par semaine puis-je m'octroyer ? Vais-je les tenir ?

A quel niveau est-ce que je me situe ? Quel est mon objectif sur le court, moyen et long terme ?"

A partir de là, vous aurez fait le plus gros du travail !


Un encadrant loyal devra pour sa part vous rassurer, vous évaluer et vous assurer un suivi régulier et progressif.


Dans le cadre très particulier des maladies chroniques ou des personnes porteuses de handicap, il va de soi qu'un suivis médical en parallèle reste indispensable.

Cela dit, nous n'avons jamais observé d'évolution négative suite à une pratique adaptée.


Voici pour expérience, et là je parlerai à la première personne du singulier :


"Je préfère ne pas vous mentir et être 'cash' avec vous, je travaille dans ce domaine depuis que je suis arrivée dans un couffin sur les tatamis entourés de mes parents et de mes grands-parents sportifs. Autrement dit, je baigne dans le sport depuis ma plus tendre enfance.


Des publics différents j'en ai vu. Des femmes enceintes, des post-partum, des personnes souffrants d'obésité, des cardiaques, des diabétiques, des post-cancer, des bons sportifs, des novices, des personnes cumulant un handicap moteur et mental bref...

Entre les salles, les clubs, les domiciles et autres institutions médicales, du monde j'en ai vu passer.


Je ne peux pas vous exprimer la gratitude que j'éprouve d'avoir pu observer toutes ses personnes évoluer, et se retrouver dans un sentiment des plus simples, la plénitude.

Mon cadeau est là ! Mais le votre est dix fois plus gros et important, c'est ce sentiment de bien-être.


Moins de douleurs, moins de médicaments, moins anxieux, meilleur sommeil, moins de kilos, peu importe.

La réponse est instantanée, directe et pour la plupart sans marche arrière.


Alors non je ne regorge pas de témoignages, photos, vidéos, story et autres gadgets pour vous prouver par A + B que, OUI, l'activité physique et le sport font leurs preuves.

Pour vous persuader, je vous suggère juste de vous y mettre car j'en suis personnellement la première convaincue."


Au delà d'un objectif de santé, il y a parfois une autre démarche qui est plutôt de l'ordre du psychologique.

Des coachs en développement personnel pourraient vous rediriger vers le sport, même si l'objectif visé n'est pas forcément sportif.

Si nous vous parlions de "dépassement de soi", ça y est vous y voyez plus clair ?


Se challenger, se dépasser, se mettre des objectifs. Une capacité à aller au-delà de ses limites habituelles. Des limites parfois physiques, mais aussi culturelles ou éducationnelles.


"Les limites du corps dépassent l'entendement du mental", selon la théorie du "Gouverneur Central" élaborée par Tim Noakes. On est donc bien d'accord que seuls le corps et le mental imposent ces limites et que c'est pour cette raison qu'il ne faut jamais se sous-estimer et se fixer des challenges surmontables !


Vous avez le choix de renoncer, ou de continuer et de vous exercer par le biais du sport.

Plus vous habituerez votre cerveau, plus le dépassement de soi deviendra évident.


Sortez de votre zone de confort, faites vous confiance et allez de l'avant !







22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


Post: Blog2_Post
bottom of page